Le Pirin en péril

Les Rhodopes, le Pirin
Répondre
VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Le Pirin en péril

Message par VUK HERCEGOVAC » vendredi 12 novembre 2010 20:15

Съсипаха Пирин. Пука им!

Ils dévastent le PIRIN....Qu'ils crèvent (traduction à vérifier..)

Директорът на Национален парк „Пирин“ Георги Грънчаров подаде оставка и това беше приветствано от природозащитните организации в България. Те разпратиха декларация до медиите в която обясняват по-подробно причините за оставката – заради конфликта на интереси и близки връзки с концесионера на ски зона Банско „Юлен“.

Le directeur du parc naturel PIRIN démissionne en raison d'un conflit avec le concessionnaire du domaine skiable "Julen" de BANSKO....

Собствеността в „Юлен“ се дели между две офшорни фирми и община Банско. Собствеността в офшорните фирми е прикрита, но се смята, че е свързана с Цеко Минев – основен акционер в Първа инвестиционна банка и председател на Българска федерация по ски. Един и същ човек е член на бордовете на „Юлен“ и на фирмата „Витоша ски“, която притежава повечето лифтове в Природен парк „Витоша“. Банката е финансирала много от обектите в Банско.

Ceko MINEV, principal actionnaire d'une banque d'investissement et président de la Fédération Bulgare de Ski aurait des vues sur le parc pour y créer un nouveau domaine skiable, après avoir ravager VITOSHA.

Национален парк „Пирин“ е включен в Списъка на световното културно и природно наследство на ЮНЕСКО към ООН през 1983 г.Заради работата на Георги Грънчаров ЮНЕСКО взе решение, че или България ще гарантира, че строителството на ски курорти в Национален парк „Пирин“ ще бъде прекратено, или организацията ще впише обекта в листата на „световното природно наследство в опасност“ с всички последствия за и без това осрания имидж на българската държава.

Lu dans СВОБОДНА МИСЪЛ.


zagorka
passionné
passionné
Messages : 107
Enregistré le : mercredi 25 juin 2008 10:11

Re: Le Pirin en péril

Message par zagorka » lundi 15 novembre 2010 8:59

On s'croirait en France....

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Le Pirin en péril

Message par VUK HERCEGOVAC » vendredi 11 mars 2011 19:08

Le Parc national Pirin de nouveau dans la tourmente.
Par Maria Dimitrova
piste-alberto-tomba.jpg
Fin février, à Bansko dans la montagne du Pirin s’est tenue une compétition pour la coupe mondiale de skis alpins pour hommes. L’euphorie autour de cet événement prestigieux a fait renaître les idées pour un nouveau développement de cette villégiature et a renouvelé aussi les peurs chez les amateurs de la nature sur l’avenir du Parc national Pirine. Les idées sont pour un accroissement de huit fois de la surface des pistes et une augmentation de 4 fois du nombre des téléphériques dans le Pirin. A la veille de la grande compétition le maire de Bansko a été contrait de reconnaître que cela a été fait sur des pistes construites en partie illégalement qui sont devenues l’objet aussi bien d’une procédure punitive contre la Bulgarie de la part de la Commission Européenne ainsi qu’un avertissement de l’UNESCO dans la liste duquel l’héritage culturel et historique la montagne du Pirine a été inscrit en 1983.

« Il y a des projets aussi pour de nouvelles pistes de ski dans les régions de Dobrinishte, non loin de Bansko et de Kulinoto près de Razlog ainsi qu’une extension de la zone au-dessus de Bankso - confirme Ljuben Tatarski, ex- maire de Razlog et président de la Commission Parlementaire pour le Développement Régional. – S’ils sont réalisés, la région va se transformer en une destination de ski avec un domaine skiable d’environ 200 kilomètres dans les trois zones. Le projet d’une valeur d’environ 100 millions d’euros prévoit également une bonne infrastructure pour relier ces trois localités. Sur ces projets on travaille depuis de nombreuses années et depuis longtemps ont été créées des associations de partenariat public- privé entre des investisseurs sérieux et forts et les municipalités de Bansko et de Razlog. »
Jusqu'à présent, le principal obstacle à la réalisation d’une conception de ski concernant le Pirin était le projet d’intégration au Parc National du Pirine qui exclut tout projet de sports et d’urbanisation. Mais ce plan de gestion se clôt fin 2013. Le moment a été merveilleusement bien choisi pour conquérir plus de liberté d’entreprendre dans le cadre d’un nouveau plan sur10 ans dont les préparatifs commencent cette année. »

Une telle solution serait négative pour les intérêts économiques à long terme des habitants du Pirin, sonnent l’alerte les écologistes. A cause du réchauffement global, pendant ces dernières années le ski tourisme en Bulgarie se développe surtout sur de la neige artificielle et sur des périodes de plus en plus courtes. Elles nous rappellent que la neige artificielle provoque une pénurie de l’eau, de plus grands traumatismes à cause de la dureté du recouvrement de neige et des produits chimiques dont elles est faite, qui ont des effets négatifs irréparables sur la nature sauvage et qui polluent les eaux de la montagne alimentant les localités avoisinantes. La Coalition d’une vingtaine d’organisations protectrices de la nature appelée « Pour qu’il reste de la nature en Bulgarie » voient l’avenir de la région beaucoup mieux et durablement, si elle opte pour le développement du tourisme toute l’année en misant exclusivement sur la variété des ressources naturelles. Cette vision est partagée aussi par le ministre de l’Environnement et des Eaux Nona Karadjova. Elle rappelle que le Parc national Pirin est un territoire protégé qui figure au patrimoine naturel de l’UNESCO et qui entre pleinement au réseau européen NATURA 2000 en d’autres termes il est protégé de toutes parts.
cage-a-marmottes.jpg
« Je comprends pleinement les locaux qui veulent un plus grand développement – a déclaré le Ministre Nona Karadjova .Mais n’oublions pas que le parc Pirin ainsi que la cote de la Mer Noire bulgare, le bas-relief du Cavalier de Madara ou le trésor thrace de Panagjurishte sont tous bulgares. Lors de l’étude du nouveau plan de gestion du Pirin, l’opinion publique en Bulgarie exprimera son avis et seront pris en considération les considérations non seulement des experts, mais aussi de la population locale et de toute la société civile. Ma conviction profonde c’est que la région du Pirin a un brillant avenir grâce à un autre type de tourisme qui se développe pendant toute l’année. Ils ne sont pas nombreux, ils sont peut être une centaine les centres naturels dans le monde qui font partie du patrimoine naturel de l’UNESCO. Pirine est vraiment une montagne unique, dotée d’une biosphère unique. Dans le même temps elle a été aussi riche en sources minérales, les sources minérales à Dobrinishte près de Bansko, dans le village Bania près de Razlog, ainsi que d’autres endroits dans la montagne sont des éléments, conciliant le tourisme spa et le tourisme écologique. J’estime que les eaux minérales et la riche nature sont une chance unique que la région du Pirine se développe et que dans le même temps elle conserve sa nature et crée des emplois pour les gens. »

Source : bnr -version française de Rumen Miliov
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
youpirin
passionné
passionné
Messages : 330
Enregistré le : mardi 04 novembre 2003 18:05
Zodiaque : Cancer

Re: Le Pirin en péril

Message par youpirin » vendredi 11 mars 2011 20:55

La mentalité de gens de Bansko est très particulière. Si on les laisse, cela se passera comme à la mer Noir: tout en béton et le tourisme bas de gamme avec la nature dévastée. La photo est parlante des maisons ,, poulaillers'' que personne n'en veut.
A bientôt

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Le Pirin en péril

Message par VUK HERCEGOVAC » samedi 19 novembre 2011 21:37

Пожар избухна в парк „Пирин”
Le-Pirin-en-feu.jpg
Пожар избухна в парк „Пирин”, съобщи началникът на противопожарната служба в Благоевград комисар Костадин Ташков.В 13.00 ч. днес в Дирекцията на Национален парк „Пирин” е постъпил сигнал за пожар във високите части на планината под връх Каймакчал, в границите на националния парк. Пожарът се вижда от град Добринище.Действията за ограничаване и потушаване на пожара на територията на Националния парк „Пирин” ще продължат и в неделя, съобщи директорът на дирекцията на парка Валери Мечев.

Un incendie s'est déclaré dans le Parc national PIRIN" a informé le chef des pompiers de Blagoevgrad le commissaire (!!!) Kostadin TASHKOV (émule probable de notre illustrissime général de pompiers B... M... B...).

Source : dariknews
----------
L'amour est comme une flamme. Plus il est agité, plus il brûle
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Le Pirin en péril

Message par VUK HERCEGOVAC » samedi 26 janvier 2013 14:29

Un nouvel article sur le Pirin.

La bataille pour le Pirine: rebelote
Par Maria DIMITROVA
cimes-montagnes-pirin.jpg
Cette année, on marque le trentième anniversaire de l'inscription du Parc naturel Pirin au patrimoine naturel de l'UNESCO.
Fin 2012, le Parc National Pirin qui recouvre presque toute la montagne soit 40 mille ha, fête son cinquantième anniversaire en tant que territoire protégé au statut privilégié. Cette année on marque le trentième anniversaire depuis l’inclusion de ce coin précieux de la nature bulgare dans la liste du patrimoine naturel et culturel de l’Unesco- une partie du programme « L’homme et la Nature ». 2013 est l’année qui marque l’expiration du plan de dix ans pour la gestion du parc et qui doit être remplacé par un nouveau. Ce petit détail explique dans une grande mesure la tension grandissante pendant cette saison entre les milieux, ayant des ambitions pour l’édification de nouvelles stations de ski et les défenseurs de la nature, qui estiment que la montagne est déjà surpeuplée.
La nouvelle bataille pour le Pirine commençait en 2011 lorsque a été donné le départ de l’élaboration du nouveau plan de gestion du parc naturel. A cette époque, les maires de Bansko, Dobrinishte et Razlog ont fait part de leurs intentions pour la construction dans cette région de nouvelles pistes de ski à Dobrinishte et Razlog ainsi qu’un élargissement du domaine skiable existant à Bansko. Il s’agit en tout d’environ 200 km de pistes sans oublier les téléphériques qui les desservent, les nouvelles routes qui relieraient les trois zones dans un grand ensemble commun. Une idée a été lancée pour faire passer une ligne à cordes avec une cabine de 100 places qui transférerait les touristes au dessus des deux réserves - Dindzhinica et Bajovi Dupki. Le but final c’est la transformation du Pirine en une destination touristique mondiale. Au lieu de ces plans, liés à l’abattage des forêts et à d’autres dommages à la nature et à la diversité biologique, les protecteurs de la nature ont proposé une autre réflexion – la région pourrait se développer plutôt comme une zone de tourisme spa et écologique, étant donné qu’elle possède de sérieuses ressources précisément pour ce type de développement durable.
Le leader de l’ambition de transformer le Pirin en une destination mondiale du ski, c’est Bansko, dont le domaine skiable depuis quelques années déjà accueille différentes compétitions pour la Coupe Mondiale de ski et dont le grand Alberto Tomba en est le visage publicitaire. :boje:
Après une série de protestations des habitants de Bansko, le maire Georgi Ikonomov dépose au Conseil des Ministres une proposition pour l’édification d’un deuxième téléphérique pour désengorger les files interminables de skieurs devant le seul qui existe pour le moment. Faire du ski est difficile, confient tous ceux qui ont été à Bansko.

Mais comment en est on arrivé là?

En l’an 2000 a été accordée une concession à une société privée pour faire construire une piste de ski au-dessus de Bansko, qui était prévue pour desservir les touristes avec 7800 lits. Il a été décidé qu’elle ne menacerait pas l’existence du parc naturel en tant que territoire protégé. Malheureusement, la région s’est développée d’une manière incontrôlable et de nos jours à Bansko on dipose d’une vingtaine de mille lits tandis que sur les pentes de la montagne ont atterri comme par magie des complexes hôteliers et des chalets pour autant de lits.
L’infrastructure touristique dépasse déjà de près de 5 fois ce qui était planifié initialement. Et tout naturellement l’unique téléphérique ne peut plus accueillir toute cette multitude. Il est évident pour tous qu’est nécessaire au moins encore un téléphérique. Mais puisque la violation durable des lois a eu lieu de la part d’investisseurs intéressés disposant de lobbys politiques, les protecteurs de la nature craignent que si l’on commence par céder, après la construction d’un deuxième téléphérique on demandera également la création de nouvelles pistes, qui vont nécessiter, elles aussi de nouveaux téléphériques et ainsi jusqu'à l’infini…
Borislav Sandov, vice président des « Verts » nous rappelle que non seulement n’a pas été respecté la restriction pour le nombre des hôtels à Bansko, mais le concessionnaire a accaparé 60% de terrains en plus que ce qui lui avait été cédé légalement.
« Il n’est pas possible qu’un concessionnaire déborde les 65 hectares prévus par la concession et qu’il continue à enfreindre impunément les dispositions du plan de gestion du parc par la construction d’un nouveau téléphérique s’indigne- t- il. Il serait bien bête de voir les autorités soutenir une telle volonté. D’après nous il y a d’autres moyens de développement du tourisme de montagne et aussi pour générer des revenus à ses habitants. La région dispose de suffisamment de richesses naturelles que nous devons préserver et non pas détruire la montagne à cause d’ambitions malsaines au nom de bénéfices rapides. »

Source : bnr - version française de Rumen MILIOV
----------
La gaité, la santé, changent l'hiver en été
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: Le Pirin en péril

Message par Françoise » samedi 26 janvier 2013 15:52

L'histoire se renouvelle malheureusement.

elenash
passionné
passionné
Messages : 286
Enregistré le : dimanche 18 décembre 2011 20:48

Re: Le Pirin en péril

Message par elenash » mercredi 06 février 2013 20:50

Est ce que vous avait des nouvelles ?

Avatar du membre
Chantal
GM
GM
Messages : 3524
Enregistré le : mardi 24 octobre 2006 22:06
Zodiaque : Balance

Re: Le Pirin en péril

Message par Chantal » mercredi 06 février 2013 21:01

ça me désespère, c'est vraiment un des mauvais coté de la Bulgarie hélas !

elenash
passionné
passionné
Messages : 286
Enregistré le : dimanche 18 décembre 2011 20:48

Re: Le Pirin en péril

Message par elenash » mercredi 06 février 2013 21:22

Est ce que les autorités pourraient laisser faire ça?

Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: Le Pirin en péril

Message par Françoise » mercredi 06 février 2013 23:08

Quelles autorités ?

elenash
passionné
passionné
Messages : 286
Enregistré le : dimanche 18 décembre 2011 20:48

Re: Le Pirin en péril

Message par elenash » jeudi 07 février 2013 22:42

  ..... investisseurs intéressés disposant de lobbys politiques..........les protecteurs de la nature craignent que si l’on commence par céder, après la construction d’un deuxième téléphérique on demandera également la création de nouvelles pistes, qui vont nécessiter, elles aussi de nouveaux téléphériques et ainsi jusqu'à l’infini… Borislav Sandov, vice président des « Verts » nous rappelle que non seulement n’a pas été respecté la restriction pour le nombre des hôtels à Bansko, mais le concessionnaire a accaparé 60% de terrains en plus que ce qui lui avait été cédé légalement.
« Il n’est pas possible qu’un concessionnaire déborde les 65 hectares prévus par la concession et qu’il continue à enfreindre impunément les dispositions du plan de gestion du parc par la construction d’un nouveau téléphérique s’indigne- t- il. Il serait bien bête de voir les autorités soutenir une telle volonté. D’après nous il y a d’autres moyens de développement du tourisme de montagne et aussi pour générer des revenus à ses habitants. La région dispose de suffisamment de richesses naturelles que nous devons préserver et non pas détruire la montagne à cause d’ambitions malsaines au nom de bénéfices rapides. »  

Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: Le Pirin en péril

Message par Françoise » vendredi 08 février 2013 8:33

En Bulgarie les "autorités" sont multiples...


Répondre