Numérisation du Passé

Les fêtes traditionnelles, les usages, les costumes.
Répondre
VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Numérisation du Passé

Message par VUK HERCEGOVAC » samedi 04 février 2012 13:48

Une très intéressante initiative....LA NUMÉRISATION DES VIEUX MANUSCRITS

Une encyclopédie des Saints et des sanctuaires de Bulgarie
Par Lina Ivanova
fresque-saint-basile.jpg
Saint Basile le Grand dans la composition des métropolites à la chapelle du Monastère de Rila. Fresque datant de 1821
fresque-saint-basile.jpg (15.99 Kio) Vu 1484 fois
Nous vivons au 21e siècle, celui de l’informatique et des inventions modernes, et pourtant, ils sont nombreux ceux qui volontairement continuent à se tourner vers le passé. Des chercheurs et explorateurs bulgares, mais aussi étrangers, passionnés de religion et de manuscrits historiques et littéraires. C’est ainsi qu’est venue l’idée de lancer le projet « Encyclopedia Slavica Sanctorum », une encyclopédie des saints et des lieux saints de Bulgarie qui sera proposée en version papier et électronique, 21e siècle oblige…L’architecte de ce projet est Maria Yovcheva de l’Institut de littérature de l’Académie bulgare des Sciences qui nous donne plus de détails sur cette œuvre collective :
« Il faut dire que la plupart des cultes de saints ont été puisés dans l’histoire de Byzance et sont communs à tous les chrétiens, mais il existe aussi pas mal de personnages et de pratiques qui ne relèvent que de l’histoire orthodoxe de la Bulgarie. Un grand nombre des textes sont traduits du grec, les autres sont rédigés dans le slavon ou l’ancien bulgare, à l’époque du Moyen âge. Mais le culte des saints se transporte également sur les murs des églises, dans les fresques et les icônes et l’aménagement de lieux de pèlerinage. Grâce à ce projet, nous essayons de retracer l’histoire et de remonter loin dans le temps au moment où le culte d’un saint a pris forme. Et même si la plupart des cultes nous viennent de Byzance, après la conversion des Bulgares au christianisme, ils ont été adaptés au contexte bulgare. Et là il faut dire que c’est la Bulgarie qui est le pays-source pour les hagiographies qui par la suite se répandent en Russie et en Serbie. En clair, notre pays occupe une place centrale dans la tradition slave. »
manuscrit-liturgie.jpg
Commencement de la liturgie à Saint Basile, manuscrit de 1567, au monastère de Rila
manuscrit-liturgie.jpg (19.9 Kio) Vu 1484 fois
Pour en revenir à la version électronique de l’encyclopédie, ce ne sera pas un CD en vente libre mais un site Internet à lui tout seul. Le projet sera financé par le fonds « Recherches scientifiques » du ministère de l’Éducation, la Jeunesse et la Science. On y trouvera des textes de manuscrits et livres de prières slavo-bulgares. Les plus intéressants qui appartiennent à Saint Clément d’Okhrid seront traduits en bulgare contemporain.
« A l’instar de tous les autres pays, la Bulgarie a ses particularités. Une spécificité, une originalité du culte et des hommages rendus aux saints. Je commencerai par les deux frères Cyrille et Methode, inventeurs de l’alphabet slave, considérés comme les protecteurs de toute l’Europe. Et si les grands saints en Serbie sont d’anciens souverains, ceux de Russie sont des martyres, en Bulgarie, les saints les plus vénérés et chéris sont sans aucun doute Cyrille et son frère Methode. »

Source : BNR - Version française : Sonia VASEVA
----------
Une culture ne meurt que de sa propre faiblesse


Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: Numérisation du Passé

Message par Françoise » vendredi 18 septembre 2015 11:03

Trois ans plus tard...j'ai l'impression que ce projet n'a pas beaucoup avancé :
http://www.eslavsanct.net/home.php?lang=bg

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Numérisation du Passé

Message par VUK HERCEGOVAC » vendredi 18 septembre 2015 19:13

VUK HERCEGOVAC a écrit :Une culture ne meurt que de sa propre faiblesse
Les restrictions budgétaires sapent jusqu'aux fondements même de ce qui fait de "Cro-magnons" un "Homo Sapiens Sapiens".
Les restrictions budgétaires provoquent une lobotomisation des esprits qui ramènent "Homo Sapiens Sapiens" vers l'âge des cavernes. Une Fracture des esprit qui le pousse à dresser des murs au de lancer des ponts...à construire plus de prisons que d'écoles.
nema-pari.jpg
De l'argent pour les uns et pas pour les autres
nema-pari.jpg (5.83 Kio) Vu 1488 fois
D'un clic,on peut sauter de l'ère atomique à l'âge de Pierre
----------
Le fanatisme est la seule forme de volonté qui puisse être insufflé aux faibles et aux timides


Répondre