Elias Canetti (1905–1994)

En 1927, la mère d'Elias, Mathilde Canetti née Arditi, quitte Vienne pour s'installer en France avec les deux puînés, dont la vie sera étroitement liée à la société française : le producteur Jacques (Nissim) Canetti (1909-1997) découvre et produit les plus grands noms de la chanson française (dont Brassens, Brel, Gréco, Gainsbourg, Vian et Nougaro), tandis que Georges Canetti (1911-1971), chercheur à l'institut Pasteur, découvre le traitement contre la tuberculose.

Son frère Jacques fit connaître le jazz américain en France et favorisa les débuts de Charles Trenet, Edith Piaf, Georges Brassens, Jacques Brel, Raymond Devos...

Elias Canetti, romancier, autobiographe passionné, écrivain de théâtre et d'aphorismes, penseur incisif des systèmes de domination qui ont ravagé le siècle, est né en 1905 à Roustschouk, (note : le nom actuel de la ville est Roussé), et mort à Zurich en 1994.

Juif sépharade, polyglotte d'expression allemande et citoyen européen au passeport anglais, prix Nobel de littérature en 1981, il fut tour à tour viennois, londonien et zurichois d'adoption.

En 1930 Canetti écrivit ses premières pièces de théâtre Noces et Comédie des Vanités (1934).

Son roman Auto-da-fé, publié en 1935, fut banni par les Nazis et commença à être connu du public, lors de la deuxième édition en 1960.

Il a été proclamé à titre postume citoyen d'honneur de la ville de Roussé située sur la rive bulgare du Danube.

Pour en savoir plus, consultez l'article Un des plus grands écrivains du xxe siècle http://perspektive89.com

Publié le | Mis à jour