Événements culturels bulgares en France

Un Européen à Paris

Emission radio présentée par Marie-Christine Vallet

Logo France Bleu

Qui sont-ils ces européens qui ont choisi de vivre à Paris ? Que pensent-ils des parisiens et de l'Ile-de-France ? Ils viennent de toute l'Europe et posent parfois un regard étonné sur nous. Ecoutez leurs témoignages.

Ce samedi - 14 octobre - un Bulgare à Paris sera interviewé. L'émission dure environ 02 minutes 30.

Samedi 14 et dimanche 15 octobre 2017 à 07h45.

Lieu : France Bleu Paris 107 1 FM ou en direct www.francebleu.fr/107-1

Pour re-écouter : www.francebleu.fr/emissions/les-europeens-de-paris-0

Taxi Sofia (Посоки)

Film bulgare réalisé par Stephan Komandarev

Affiche film Taxi Sofia

Présenté au Festival de Cannes 2017, et en avant-première à Bruxelles le 09 octobre 2017, ce film est sorti dans les salles en France le 11 octobre 2017.

Lors d’un rendez-vous avec son banquier, un petit entrepreneur qui travaille comme chauffeur de taxi pour arrondir ses fins de mois découvre que le montant du pot de vin qu’il doit verser pour obtenir son prêt a doublé. Désemparé, l’homme tue le banquier et se suicide. Le drame suscite un débat national à la radio au sujet du désespoir qui a saisi la société civile. Pendant ce temps, cinq chauffeurs de taxi et leurs passagers roulent dans Sofia la nuit, chacun dans l’espoir de trouver un avenir meilleur.

Certains détails du scénario sont inspirés de faits réels. La fille de Misho est jouée par la fille de Stefan Komandarev, âgée de 13 ans. Dans le premier plan, on la voit regarder son père d’un air interrogateur, et dans le dernier plan, on la voit aller au collège dans la neige. Nous sera-t-il possible de rompre avec le passé et de démarrer une nouvelle vie ? Ce film est ma prière pour mes enfants, ma communauté et mon monde. a dit le réalisateur Stephan Komandarev.

Avec Ivan Barnev, Assen Blatechki, Irini Zhambonas, Vasil Banov, Troyan Gogov, Dobrin Dosev.

Lieux : actuellement à Paris et région parisienne www.allocine.fr

Soirée dédicaces

Présentation du roman Le Sourire du chien.

Logo du Centre culturel

Archéologie, histoire, philosophie et crime organisé se mélangent dans ce roman policier. Publié en 2017 parla Maison Intervalles Éditions est le premier roman de la jeune écrivaine bulgare Dimana Trankova, traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov. Un journaliste américain et sa jeune épouse bulgare arrivent en Bulgarie pour quelque temps. Alors que John tente de s'adapter au pays, les médias font état d’une série de meurtres atroces d'historiens, tous perpétrés dans d'anciens sanctuaires thraces. Tandis que l'enthousiasme de sa femme pour les retrouvailles avec famille et amis s'estompe, John trompe l'ennui en engageant Maya, une archéologue-journaliste, dans l’idée de le guider autour des scènes de meurtre.

Bientôt, les deux journalistes se retrouvent plongés dans une enquête haletante sur des assassinats sadiques où des rituels de sang datant de l'époque thrace, des petits et grands chasseurs de trésors, la cosmologie, une sinistre secte secrète et les théories de Mircea Eliade se mélangent. Dans une société post-totalitaire où les apparences sont trompeuses, John et Maya commencent à entrevoir que la seule chose plus dangereuse qu'un serial killer en liberté est la vigueur de la mafia bulgare des années 2010.

Mardi 03 octobre 2017 à 19h00. Entrée libre.

Lieu : Institut Culturel Bulgare - 28, rue La Boétie - 75008 Paris

Mis à jour