La Fête des abeilles...

Les fêtes traditionnelles, les usages, les costumes.
Répondre
VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

La Fête des abeilles...

Message par VUK HERCEGOVAC » mardi 10 février 2015 12:41

10 февруари 2015, вторник...* Св. свщмчк Харалампий....
Българската православна църква почита на 10 февруари Свети Харалампий, приеман и като покровител на пчеларите, както и Света Валентина.

L'Eglise Orthodoxe Bulgare honore en ce jour Haralampe,protecteur des apiculteurs et par voie de conséquence des abeilles

Les abeilles,elles en ont bien besoin de notre protection....

La ronde des butineuses
Par Albena Bezovska
abeille-qui-butine.jpg
abeille-qui-butine.jpg (11.31 Kio) Vu 2384 fois
Le 10 février, l’Eglise orthodoxe bulgare rend hommage à Saint Haralampe de Magnésie, prêtre d’Asie mineure et martyr au début du IIIe siècle. Depuis la nuit des temps, il est considéré comme le saint protecteur des apiculteurs, qui marquent en cette journée leur fête professionnelle. Tous les fidèles affluent à l’église avec un pot de miel que le prêtre bénit. Le même rituel est répété en juillet à la Saint Procope que nos anciens surnommaient le maître des abeilles.

« Jeune demoiselle butinait d’une fleur à l’autre en chantant, et à peine rentrée à la maison, elle préparait un savoureux repas »…Elles sont nombreuses les devinettes sur le monde des abeilles qui sont également très présentes dans le folklore bulgare, surtout les chants du printemps. Les jeunes filles sont souvent comparées à des abeilles travailleuses, dévouées mais aussi fertiles…Certaines légendes expliquent comment cette « bestiole bénie de Dieu » a été récompensée par le ciel, qui en a fait une guérisseuse hors-pair. Il fut un temps où l’abeille rendit un grand service à Dieu, mais n’en sortit pas indemne. Pour récompenser ses efforts, il la bénit. D’après une légende, Dieu décida de se marier avec le Soleil et convia à ses noces tous les êtres vivants. Seul le Diable ne fut pas invité, ce qui le mit en colère et il partit demander des explications au Seigneur qui, de son côté, envoya son messager, une abeille, pour entendre ce que le Diable déblatérait sur son compte.

Et voici ce que l’abeille entendit de la bouche du Diable : « Stupide celui qui décide de se lier au Soleil. Car si un soleil réussit l’été à mettre tout en feu et en flammes, qu’adviendra-t-il quand il se sera reproduit ? » Et alors que l’abeille s’apprêtait à repartir, le diable l’aperçut et la prit en chasse. Une de ses flèches blessa l’abeille qui réussit quand même à se traîner jusqu’à la maison de Dieu pour lui rapporter ce qu’elle avait entendu. Et c’est ainsi que son dévouement et son sacrifice lui valurent respect et considération. Cette légende nous est rapportée par l’ethnographe Dimitar Marinov qui a collecté toute la sagesse de nos anciens dans les villages autour de Sofia, Botevgrad, Montana et Svištov.

D’après une autre légende, lorsque Dieu et le Diable se sont affrontés violemment, chacun prétendant être le créateur de la terre, du ciel et du monde animal, l’abeille fut de nouveau choisie comme émissaire secret pour percer les desseins du Diable qui entendait concevoir la terre plus petite que le ciel dont il la recouvrirait pour protéger les humains et les animaux. La fin de l’histoire reste toujours la même, l’abeille dévouée fut blessée, mais cela n’empêcha pas qu’elle soit récompensée de Dieu en tant que symbole du bien. Rien de plus doux que le miel et l’amour partagé “ dit un adage bulgare qui revient souvent dans les chants traditionnels.

Et c’est vrai que le miel est incontournable dans les rituels accompagnant les fiançailles et les mariages. Le jour du mariage on enduit de miel la porte d’entrée de la maison par laquelle passera la jeune mariée. Le miel trône sur la table du festin du réveillon de Noël ou de l’Épiphanie. Le miel est aussi utilisé comme antidote, pour éloigner certaines maladies, notamment les oreillons ou la peste. Toutes les cérémonies bulgares se déroulent en présence d’une belle miche de pain et d’un pot de miel. Le miel entre aussi dans la composition de nombreuses préparations de la médecine douce, comme d’ailleurs plus récemment dans les soins de beauté…

Source : bnr.bg en version française par Sonia Vaseva
citation_einstein.jpg
citation_einstein.jpg (8.43 Kio) Vu 2384 fois
----------
Les mots sont comme les abeilles. Ils ont le miel et l'aiguillon


Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: La Fête des abeilles...

Message par Françoise » mardi 10 février 2015 15:52

Et c’est vrai que le miel est incontournable dans les rituels accompagnant les fiançailles et les mariages. Le jour du mariage on enduit de miel la porte d’entrée de la maison par laquelle passera la jeune mariée.
Je ne connaissais pas cette tradition.

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: La Fête des abeilles...

Message par VUK HERCEGOVAC » mardi 10 février 2015 19:34

Moi non plus,je me suis laissé dire que bien de traditions se perdaient à mesure que l'on s'approche de l'urbanisation froide et outrancière.Les villages se vident et accentuent la fracture entre les classes populaires et une élite urbaine et "mondialisée". Et à mon humble avis,cette fracture s'est amplifiée avec l'apparition de la Bruxellose.Une maladie sans remède apparemment.Nos bourgeois sont comme lobotomisés par les lumières de la ville.
  Article 35 de la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen du 24 juin 1793
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.  
----------
Qui s'écarte de la tradition est victime de l'exception. Qui reste dans la tradition en est l'esclave

Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: La Fête des abeilles...

Message par Françoise » mardi 10 février 2015 20:39

Il se pourrait aussi qu'en mal d'idées pour écrire des articles, les journalistes inventent de nouvelles traditions :lol:

Avatar du membre
Chantal
GM
GM
Messages : 3537
Enregistré le : mardi 24 octobre 2006 22:06
Zodiaque : Balance

Re: La Fête des abeilles...

Message par Chantal » mardi 10 février 2015 21:08

Jolie légende en tout cas !

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: La Fête des abeilles...

Message par VUK HERCEGOVAC » mercredi 11 février 2015 7:29

Françoise » 10 fév 2015 a écrit :Il se pourrait aussi qu'en mal d'idées pour écrire des articles, les journalistes inventent de nouvelles traditions :lol:
C'est peut-être ainsi que naissant les traditions et autres légendes.Scribes et conteurs en déprime blablatent devant des crédules béats...
----------
Au pays des aveugles, les borgnes sont rois

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: La Fête des abeilles...

Message par VUK HERCEGOVAC » mercredi 11 février 2015 8:07

Il n'y a pas à dire,les abeilles ont vraiment besoin de la protection d'une armée de saints...

Медът поскъпна заради по-ниски добиви
pot-miel.jpg
Pot de miel ou de mélasse ?
pot-miel.jpg (5.75 Kio) Vu 2384 fois
Повишение в цената на меда с до 1-2 лева за килограм вече е факт на пазара, а причината е в по-ниските добиви през миналата година. Килограм манов мед достига на места в страната до 18 лева, докато миналата година цените бяха около 15-16 лева. Това обясни за Дарик председателят на Съюза на българските пчелари инж. Михаил Михайлов. Не липсват и измамниците на пазара. Порочна практика при търговците е да се разрежда медът с глюкоза, фруктоза и дори нишесте.

Le prix du miel augmente de 1-2 leva au kilo jusqu'à 18 leva en raison de la mauvaise récolte...selon le président de l'Union des apiculteurs.les producteurs en sont réduits à "ajouter" du glucose,du fructose et autres sucres pour "doper" la qualité....

Izvornik: bgfermer.bg
  J'espère que mon fournisseur de Rila ne me roule pas,je lui en prends 6-7 kilos à chaque séjour. Passe encore qu'ils augmentent les prix,mais qu'ils trafiquent le miel :(( :(( quelle horreur :(( :((  
----------
Les mots sont comme les abeilles. Ils ont le miel et l'aiguillon

Avatar du membre
Chantal
GM
GM
Messages : 3537
Enregistré le : mardi 24 octobre 2006 22:06
Zodiaque : Balance

Re: La Fête des abeilles...

Message par Chantal » mercredi 11 février 2015 9:53

Mon voisin apiculteur me vends 7 euros le kg de miel butiné dans mon jardin ! ;-)

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: La Fête des abeilles...

Message par VUK HERCEGOVAC » mercredi 24 juin 2015 8:52

La fête des abeilles bulgares se prolonge.... :yeees: :yeees:

От днес влиза в сила изискването върху етикета на пчелния мед да е изписана страната на произход.
bon-miel.jpg
bon-miel.jpg (14.23 Kio) Vu 2384 fois
От днес влизат в сила промените в изискванията, според които върху етикета на пчелния мед трябва задължително да е изписана страната на произход. Целта е да се гарантират справедливи търговски практики и да се защитят интересите на потребителите. Според председателя на Съюза на пчеларите Михаил Михайлов новите изисквания са полезни за българските производители на мед:
В България медът е уникален поради географското положение, поради билоковото многообразие, а съвсем друго е когато се внася да кажем от Китай, от Аржентина или от други страни, където медът няма тези качества, каквито са нашите. Българският мед има стойност в Европейския съюз, където най-много се продава именно затова, защото е произведен в България. Така че смятам, че ще намерим пазар и най-после да се пише, че най-качественият мед е произведен в България, а не да го използват като подобрител, без да е посочено от къде е дошъл.

Au jour d'aujourd'hui,entre en vigueur la nouvelle réglementation sur l'étiquetage du MIEL,en particulier la provenance et les "mélanges" Chine ou Argentine.

Източник: bnr.bg
  'ai une confiance absolue en "mon" apiculteur de Rila, son miel est d'un délice extatique :yeees: Les pentes du Rila ne sont pas encore trop polluées malgré la rondes des autocars qui grimpent vers le monastère.J'en ramène, à chaque séjour, 5-6 kilos du rouge,du crémeux, du coulant et de l'or..... :~) De quoi tenir 2 hivers au moins...avec la grozdova ou la slivova....  
----------
Quand le miel manque, on se contente de mélasse


Répondre