Nouvelle attraction pour les touristes

La mer Noire en Bulgarie évoque des lieux de vacances : Varna, Sables d'Or, Nessebar, Primorsko ...le long du Danube : Roussé, Vidin ...
Répondre
Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Nouvelle attraction pour les touristes

Message par Françoise » mercredi 11 mai 2011 12:29

Avis aux pêcheurs sous-marins. brule:
Le 21 mai 2011, dans la baie de Varna sera englouti un avion. L'avion qu'avait utilisé Todor Zhivkov (ancien dictateur communiste).

L'avion servira d'attraction et sera utilisé également pour l'entraînement des sportifs en plongée sous-marine.


Avatar du membre
Chantal
GM
GM
Messages : 3525
Enregistré le : mardi 24 octobre 2006 22:06
Zodiaque : Balance

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par Chantal » mercredi 11 mai 2011 14:33

un but de promenade ?

Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par Françoise » mercredi 11 mai 2011 14:45

de promenade sous-marine :lol:

Avatar du membre
lenid
Insatiable
Insatiable
Messages : 1087
Enregistré le : dimanche 17 mai 2009 17:58
Zodiaque : Lion

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par lenid » mercredi 11 mai 2011 18:30

J'espère qu'ils auront vidé le réservoir avant chepa

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par VUK HERCEGOVAC » mercredi 11 mai 2011 18:40

Je ne savais pas que Sofia avait choisi les côtes de Varna pour se débarrasser de ses déchets.De plus le droit international réprime sévèrement la pollution marine...

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par VUK HERCEGOVAC » lundi 23 mai 2011 20:32

Потапят самолета на Тодор Xpиcтoв Живков.

L'avion à čičo TOŠE a été coulé.
avion.jpg
Бившият правителствен самолет ТУ-154, с който е пътувал до 1989 г. Тодор Xpиcтoв ЖИВКОВ, ще бъде потопен в морето на 22 м дълбочина.

Le TU 154 gouvernemental,en service jusqu'en 1989,avec lequel a voyagé Todor Hristov JIVKOV va être coulé à 22 mètres de profondeur.
Source : Trud
----------
Le temps use l'erreur et polît la vérité
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Françoise
Administratrice
Administratrice
Messages : 10885
Enregistré le : mardi 01 avril 2003 17:03
Zodiaque : Poissons

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par Françoise » lundi 23 mai 2011 23:34

Et bien voilà. La nouvelle promenade touristique est prête. ,-bg

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par VUK HERCEGOVAC » dimanche 24 mars 2013 10:24

Une nouvelle suggestion pour les curieux qui veulent connaître plus profondément la Bulgarie.

Le Nord-ouest dépossédé recèle des trésors insoupçonnés
par Veneta Nikolova

La région la plus en retard et la plus pauvre de l’Union européenne – c’est de cette manière qu’on parle du Nord-ouest de la Bulgarie. Bien que sa renaissance à l’aide également des subventions européennes figure parmi les priorités de l’État, le chômage, la pauvreté et l’absence de perspectives sont les facteurs qui ont amené à sa désertification. Or, tout un chacun qui a voyagé dans cette région n’a pas manqué de s’étonner des magnifiques sites naturels, des monastères et églises antiques dans les plis de la montagne, tout comme de la spécifique culture locale.
aaa_4.jpg
Le Nord-ouest de la Bulgarie ce sont les parties les plus pittoresques de la Stara planina qui, à la grande joie des écologistes, ne sont pas encore encombrés par des hôtels, des stations de sports d’hiver, des salles de bingo, etc. Midzhur le plus haut sommet culmine à 2168 m et il est situé à proximité des villes de Chiprovtsi et de Berkovitsa, les destinations les plus appréciées par les touristes dans la région. En fait, les localités dans cette partie de la Bulgarie ne peuvent pas se vanter d’avoir enregistré de notables succès en matière de tourisme. La raison en est la difficile situation économique. Sinon, la région est extrêmement propice au tourisme en commençant par les sites naturels. On sera émerveillé par le défilé de la rivière Iskar. La région de la ville de Vratsa est riche en différentes formations karstiques et abonde en magnifiques grottes, la plus connue étant la Ledenika, aménagée pour les visites touristiques. En réalité, le défilé d’Iskar est le plus long défilé en Bulgarie avec ses 100 km. Le défilé est traversé par une route et une voie de chemin de fer passe tout au long. Avec pour idée de promouvoir le tourisme durable, quelques municipalités ont réuni leurs efforts pour élaborer un projet intitulé Week-end dans le Nord-ouest. «Avec nous dans le projet participent les municipalités de Chiprovtsi, de Ruzhentsi et de Chupren avec l’idée d’un marketing conjoint en faveur de la destination du Nord-ouest de la Bulgarie », explique Neli Vasileva de la municipalité de Montana. Selon elle, il n’y a pas que les touristes bulgares qui sont intéressés par la région, mais également des voyageurs de pays voisins comme la Serbie, la Macédoine, la Grèce et la Roumanie.
aaa_5.jpg
Que pourront voir les visiteurs qui ont choisi pour leur week-end le Nord-ouest du pays ?
«Ils peuvent faire un voyage dans le passé en faisant un saut au château antique de Montana, poursuit Neli Vasileva. En fait, beaucoup de gens se demandent quelles sont les origines du nom de Montana. Il vient justement du château-fort Montanensium qui a été construit par la tribu des Sicambres. C’était une tribu allemande qui a vécu sur les territoires de la région à l’époque romaine. On peut également visiter le musée d’histoire pour voir de nombreux objets emblématiques, parmi lesquels un trésor du 1er siècle de 50 bijoux féminins d’or et d’argent. On peut passer quelques inoubliables moments dans la ville de Chiprovci où on pourra admirer les œuvres de l’école d’orfèvrerie de Chiprovci datant de la renaissance, tout comme les traditionnels et splendides tapis fabriqués ici. Ces tapis sont en fait uniques car ils sont fabriqués à l’aide de colorants naturels et de pure laine. Les figures et les dessins sur ces tapis sont très spécifiques car ils portent des messages secrets ».
aaa_6.jpg
Chiprovci est encore une destination très intéressante pour les amateurs d’histoire. Au 14e siècle ici s’installent des mineurs saxons qu’on appelait des latins. Ils amènent ici le catholicisme qui se répand très vite grâce aux efforts des moines franciscains. Pendant une longue période la ville de Chiprovci est le siège de la custodie catholique dans laquelle entraient également des agglomérations en Roumanie et en Hongrie. Aujourd’hui, le passé catholique de la ville nous a laissé des vestiges de la cathédrale de la Dormition de la Vierge, construite en 1371. On peut également se rendre à Chiprovci dans l’église orthodoxe L’Ascension du Christ datant de 1857 et le monastère Ivan Rilski du 10e siècle se trouve à proximité et il est un des plus anciens en Bulgarie. « Cet endroit est riche en énergie peut-être parce qu’il recèle les ossements des victimes de l’insurrection de Čiprovci contre la domination ottomane », dit Neli Vasileva. À son avis, les nombreuses églises et monastères dans la région pourraient encourager le tourisme religieux.
Les formations rocheuses près de la ville de Belogradchik et la grotte Magurata avec des peintures préhistoriques, la ville d’eau de Varchets avec ses splendides centres du bien-être et son parc qui est le deuxième plus grand en Bulgarie, tout comme le barrage Ogosta près de Montana et les possibilités pour y pratiquer des sports nautiques et du cyclisme sur ses bords sont également des sites susceptibles d’attirer des touristes dans la région. Dans ce cas ils seront hébergés dans des maisons d’hôtes et dans des petits hôtels familiaux. Leur nombre a considérablement diminué suite à la crise économique mais malgré cela il est facile de trouver sur internet des forfaits intéressants.
aaa_7.jpg
Que peuvent offrir aux touristes les hôteliers de la région ?

“Ils peuvent emmener les touristes dans un environnement authentique et leur offrir des émotions inoubliables, poursuit Neli Vasileva. Ils peuvent les surprendre avec de délicieux plats et autres aliments frais du pays. Leur montrer comment cueillir des herbes, comment traire les chèvres, comment bêcher le maïs et ramasser la récolte. Tout cela est très pittoresque, surtout pour les étrangers ».
Il n’est pas possible et il n’est pas nécessaire d’énumérer toutes les merveilles de cette magnifique région pour se rendre à l’évidence de ses avantages. A l’exemple des 100 sites touristiques nationaux, un groupe d’enthousiastes du pays ont réuni leurs efforts pour rassembler des infos sur cette région bénie par la nature. On peut à la suite de cette initiative consulter sur la toile la liste des 100 sites touristiques en Bulgarie du Nord-ouest.

Source : bnr - version française : Vladimir Sabev
----------
Les voyages forment la jeunesse
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

elenash
passionné
passionné
Messages : 286
Enregistré le : dimanche 18 décembre 2011 20:48

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par elenash » dimanche 24 mars 2013 12:25

  Le Nord-ouest dépossédé recèle des trésors insoupçonnés par Veneta Nikolova  
Si je peux un jour, j'aimerai bien faire les deux : visiter le nord-ouest de la Bulgarie, tout comme la promenade sous-marine à Varna les deux ont l'air bien.

Cet avion devrait faire un joli récif, qu'est qu'on peut voir comme faune et flore sous-marines dans les côtes de Varna?

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par VUK HERCEGOVAC » dimanche 24 mars 2013 13:35

  N'allez pas un seul instant imaginer que je me suis transformé en "guide touristique" mais je ne peux m'empêcher de vous suggérer une autre curiosité touristique piochée sur le site ouèbe de la BNR.La Bulgarie est si belle et si chère à mon <3  
Via Pontica – sur les traces d’un passé millénaire
par Veneta Nikolova
abc_1.jpg
On associe le plus souvent le terme « Via Pontica » à l’une des principales routes migratoires des oiseaux entre l’Europe et le continent africain. Cet itinéraire, emprunté par les volatiles, traverse le territoire de la Bulgarie, en suivant les flancs du massif de la Strandja et le littoral de la mer Noire. Par contre, très peu de gens connaissent l’origine de cette notion – Via Pontica étant, dans le passé, une importante voie romaine longeant la côte de la mer Noire pour relier Constantinople (Istanbul – aujourd’hui située en Turquie) et Istros (de nos jours, situé en Roumanie). Le tronçon bulgare de cette route du littoral, comporte de nombreux vestiges de l’époque de l’Antiquité, de magnifiques églises, des thermes romains, des palais antiques et forteresses médiévales. Toute cette richesse mettant au grand jour notre passé millénaire, est désormais accessible aux voyageurs avides de découvertes, grâce à l’itinéraire touristique Via Pontica.
abc_2.jpg
Pour concrétiser cette initiative, la station balnéaire Slanchev Briyag va accueillir un centre d’information, qui va présenter une partie du patrimoine antique et médiéval de la Bulgarie. Avant le début de la saison estivale, les communes du littoral devront installer des panneaux publicitaires pour promouvoir les sites archéologiques concernés. En effet, les travaux sur l’itinéraire Via Pontica commencent dès 2011. A ce moment-là, l’État décide de subventionner des fouilles archéologiques à grande échelle dans les zones situées en bord de mer. « La présence de l’islam sur nos terres pendant plusieurs siècles, a eu pour effet de détruire une grande partie de ce patrimoine unique. Nous avons dû investir massivement dans des fouilles archéologiques, des opérations de restauration et de conservation, avant de pouvoir présenter au public tous ces monuments. » – explique le directeur du Musée national d’histoire Bozhidar Dimitrov. Le coût global de ce projet s’élève à environ 5 millions d’euros. Il a pour mission d’encourager le tourisme culturel et, partant de là, de prolonger la saison touristique sur le littoral de la mer Noire.
abc_3.jpg
« Le projet pilote, réalisé à Sozopol où nous avons pu restaurer de nombreux monuments historiques, nous a permis de constater un réel allongement de la saison touristique sur place. » – souligne Bozhidar Dimitrov. « Plusieurs hôtels sont restés ouvert pendant l’hiver et le printemps. Les magnifiques sites archéologiques et historiques, ainsi que les reliques de Saint Jean le précurseur et de Saint Nicolas, retrouvées dans cette petite ville, attirent de nombreux touristes même en dehors de la haute saison. Nous anticipons un effet semblable dans les autres communes faisant partie de l’itinéraire. »
Le développement du Via Pontica se trouve dans une phase avancée su Sud du littoral bulgare, où il comprend déjà une dizaine de sites archéologiques. On peut citer la demeure fortifiée d’un souverain thrace, près du village de Sinemorets, où en 2012 les archéologues avaient trouvé une importante quantité (plus de 4 kg) de pièces d’argent, ainsi que la forteresse antique et médiévale Agatopolis (datée de la période entre le Vème et le XVème siècles) aux environs de la ville d’Ahtopol. L’itinéraire comprend également le vieux quartier de Tsarévo avec ses églises et son architecture préservée, mais aussi les vestiges de la forteresse Urdovitsa près de Kiten, dont les origines remonteraient à la guerre de Troie au XIIème siècle avant notre ère. La charmante ville de Nesebar est l’un des lieux emblématiques sur Via Pontica :
« Nesebar est une véritable encyclopédie de l’architecture ecclésiastique en Bulgarie. » – indique Bozhidar Dimitrov. « Sur place, vous pouvez trouver des églises construites à l’époque des premières communautés chrétiennes, des temples du Moyen Age et du XIXème siècle, avec d’exceptionnelles peintures murales. A Pomorié, nous sommes en train de restaurer le plus grand mausolée romain jamais trouvé en Bulgarie, qui associe les techniques de construction des tombeaux thraces avec les éléments typiques pour les mausolées antiques. Quant à Sozopol – on peut y admirer des églises,des monastères, des murs d’enceintes dans un excellent état de préservation ainsi que des reliques de personnages importants de l’histoire du christianisme. »
En 2013, Via Pontica sera enrichi de nouveaux sites. Les archéologues suggèrent d’y inscrire notamment les thermes romains de Varna (au Nord-Est de la Bulgarie), la forteresse antique de Kastritsi, située près du château Euxinograd, et beaucoup d’autres monuments historiques, témoignant de l’essor et du déclin de civilisations florissantes, qui ont existé sur le territoire de notre pays.

Source : bnr - version française : Tsvetan Nikolov
----------
Les voyages forment la jeunesse
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Chantal
GM
GM
Messages : 3525
Enregistré le : mardi 24 octobre 2006 22:06
Zodiaque : Balance

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par Chantal » dimanche 24 mars 2013 14:54

Intéressant, merci Vuk ,-bg

elenash
passionné
passionné
Messages : 286
Enregistré le : dimanche 18 décembre 2011 20:48

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par elenash » dimanche 24 mars 2013 20:54

Merci comme l'a dit Chantal c'est très intéressant....

VUK HERCEGOVAC
Insatiable
Insatiable
Messages : 2578
Enregistré le : vendredi 13 février 2004 21:28

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par VUK HERCEGOVAC » mercredi 12 juin 2013 18:57

Une nouvelle attraction à voir ...à BURGAS.

L'écologie au quotidien: la Cité des cigognes...
par Maria Dimitrova
a_66.jpg
La ville bulgare de Burgas, située au bord de la Mer Noire, va bientôt se doter d’un musée des animaux de mer exotiques. Des requins féroces et des tortues marines géantes viendront s’installer dans le futur Oceanarium qui sera construit dans le parc « Le lac ». L’administration municipale s’attend à ce que le nouveau musée devienne la plus grande attraction touristique sur la Riviera bulgare. Des centaines d’espèces de poissons, totalement inconnues de ces parties de la planète, vont y nager. Cette galerie « vivante » va aussi abriter des aquariums avec des espèces de la mer Noire, de la Méditerranée et des océans. Un espace sera consacré au delphinarium avec une salle de spectacles et des coins de repos pour les mammifères marins. Les touristes pourront également passer leur temps dans un parc aquatique ou bien choisir un parc d’attractions.
Toujours sur le thème des animaux, nous allons nous intéresser à la protection de la cigogne blanche, une espèce vulnérable mais qui heureusement ne nous laisse pas indifférents. Le village de Belozem a accueilli la 8e édition du festival de la cigogne blanche. Il y a quelques années, l’organisation allemande de protection de l’environnement Euronature a attribué au village de Belozem et à plusieurs villages de pays européens le label Cité européenne des cigognes. Chaque village a mérité ce prix grâce à une particularité liée aux populations locales de cigognes. S’agissant de Belozem, le mérite consistait au fait que 2/3 de la grande famille des cigognes construisaient leurs nids sur le toit de l’école : 20 nids sur 36 au total avaient investi le toit de l’école du village.

« Il y a une dizaine d’années, les résultats d’un recensement des cigognes blanches en Bulgarie ont démontré qu’une énorme colonie de cigognes s’installait régulièrement sur le toit de l’école à Belozem, nous confie Anelia Pavlova de l’association « Balkans Verts ». À cette époque les élèves ne prenaient pas trop soin de ces oiseaux mais bien au contraire, ils les poursuivaient. Suite à notre intervention, les choses ont complètement changé. Nous avons aidé les habitants à prendre conscience du « trésor » que représentent les cigognes et de la responsabilité qu’ils ont à protéger leur communauté. Grâce à nos conseils, les habitants ont commencé à dresser un « agenda de la cigogne ». Nous avons même installé une caméra dans un nid qui transmet en temps réel des images à l’école ce qui a provoqué un vif intérêt parmi tous les élèves. Ils confectionnent des figurines de cigognes ou de petites grenouilles qu’ils montrent chaque année lors du Festival des cigognes. Cette année les oiseaux emblématiques ont construit 19 nids sur le toit de l’école avec au moins 4 cigogneaux dans chaque nid. Selon nous cette grande fertilité s’explique par la nourriture abondante que l’oiseau trouve dans la région autour. Les rizières d’époque qui ont été reconstituées petit à petit sont une manne pour les cigognes et leurs petits. »

Au fil des années, le Festival des cigognes à Belozem (http://www.festival.capucini.bg/) gagne en popularité. Le public du festival est très attiré par la tour d’observation, construite par l’association Balkans Verts.

« Dans le Parc de la cigogne blanche, situé tout près de l’école, nous avons édifié une tour en bois qui donne sur le toit de l’école. Les visiteurs peuvent y monter et regarder avec des jumelles ce que font les cigognes dans leurs nids. Tout le monde était curieux d’observer comment les cigognes nourrissent leurs petits avec des grenouilles et des lézards. Ces cigogneaux qui comme de petits ptérodactyles toujours affamés ouvrent grand leurs becs ! Il était aussi intéressant de voir comment les oiseaux adultes déploient les ailes au-dessus des petits pour leur faire de l’ombre et changent de position au fur et à mesure que le soleil se déplace. »

Les impressions de Mme Pavlova des Balkans Verts:

« Les élèves se sont à tel point familiarisés avec l’idée de protéger la nature qu’ils avaient même transformé deux grosses caisses en ferme de vers californiens dans la cour de l’école. Ils récupèrent les restes de la cantine pour les « offrir » aux vers qui de leur côté les réduisent en compost. Lors du Festival, les enfants ont vendu le compost aux visiteurs. C’est une très bonne idée qui permet de valoriser les déchets organiques et en même temps de trouver une solution pour les petites communes qui se heurtent à ce problème. »

Le label Cité européenne des cigognes est bénéfique aussi pour les producteurs de riz de la région de Bélozem. Ils obtiennent le droit d’étiqueter leurs produits avec le logo en forme de petite cigogne ce qui témoigne des efforts accomplis pour nourrir ces oiseaux majestueux qui sont la grande richesse de la région.

Source bnr - version française par Krasimir Koprivenski
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Chantal
GM
GM
Messages : 3525
Enregistré le : mardi 24 octobre 2006 22:06
Zodiaque : Balance

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par Chantal » mercredi 12 juin 2013 20:27

J'en ai une qui vient souvent chercher dans mon champ et son nid, avec petits dedans est a deux rues de chez moi ! Je rêve d'en voir une établir son domicile sur ma cheminée :)

elenash
passionné
passionné
Messages : 286
Enregistré le : dimanche 18 décembre 2011 20:48

Re: Nouvelle attraction pour les touristes

Message par elenash » mercredi 12 juin 2013 23:43

c'est beau oui, mais après on ne peut plus utiliser la cheminée ...et en plus elle revient tous les ans...


Répondre